patrick-viveret

Patrick Viveret

Philosophe
Se définit comme « passeur cueilleur » : Remettre au centre la question de l’homme et celle du vivre-ensemble. Vibrante invitation à l’audace et la créativité [...]

« Aujourd’hui, explique Patrick Viveret , nous arrivons à la fin d’un cycle : celui d’une économie détachée de tout questionnement éthique. Constat d’échec, qui nous invite à revisiter ce concept car l’économie est bien une science morale, qui doit remettre au centre la question de l’homme et celle du vivre-ensemble. Il s’agit de redonner tout son sens à l’acte d’entreprendre au service d’une création de richesse cohérente avec la perspective d’un développement humain soutenable.

Vibrante invitation à l’audace et la créativité au cœur même de l’entreprise… »


Patrick Viveret

Philosophe, diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, Il a créé aujourd’hui une société de « conseil en imaginaire ».

Patrick Viveret fut magistrat à la Cour des Comptes (conseiller maître), rédacteur en chef de la revue « Faire » , de la revue « Intervention » de la revue Transversales Science culture
Fondateur de « l’observatoire de la décision publique » Son rapport désormais publié aux éditions de l’Aube s’intitule « « Reconsidérer la richesse »

initiateurs du projet international « Dialogues en Humanité », ancien directeur du Centre international Pierre Mendès France et membre du Comité de veille écologique du projet « alliance civique pour l’humanité ».


Publications :

Auteur de « Attention Illich » (Cerf 1974), de « Pour une nouvelle culture politique », en collaboration avec Pierre Rosanvallon (Seuil 1978) et de « L’évaluation des polititiques et des actions publiques », Documentation Française , Paris, 1990 , de « Démocratie , passions, frontières » (editions Charles Leopold Meyer, 1998.) a écrit « Pourquoi çà ne va pas plus mal ? » chez Fayard. (2005) et en collaboration « pour un nouvel imaginaire politique » (Fayard 2006) et « Pour sortir des logiques de guerre » (éditions de la rue d’Ulm)(2008).